jeudi 17 novembre 2011

Hu-oh... Cassé !...






Alors voilà, j’aime bien commencer par « Alors voilà ». C’est un peu dramatique, un peu comme si on allait vous annoncer une maladie grave.

"Alors voilà... Vous avez des Troubles Compulsifs Musicaux !"
"Ah ... Et c'est grave docteur ?"
"Non il vous suffit de suivre  les quelques règles mystiques et inexplicables que voici..."


Article Un : Je ne peux jamais couper un morceau brutalement en plein milieu, ou même 10 secondes après l’intro, et surtout pas 10 secondes avant la fin, couper un morceau brutalement c’est mal. Pire ça fait mal... physiquement, ça fout le vertige, comme un gros vide, un malaise crispant. Bref jamais couper. Non. Jamais.
  • Alinéa 1) : Si le morceau en question est la version longue de la chanson du Nyan-Cat une dérogation peut être obtenue à titre exceptionnel.
Article Deux : L'article Un peut voir son effet étendu à l'entièreté de certains albums. La sentence du malaise encourue ne sera toutefois pas systématique.

Article Trois : Je ne peux pas sortir de chez moi sans musique. (Ou alors au prix d’un malaise encore plus grand que celui de l'article Un). Ne rigolez pas. Ce n’est pas drôle. Parfois j'ai du mal à faire un choix... Et souvent il m’arrive de rester planté au milieu de l’entrée, la main sur la poignée de la porte, à chercher dans mon Pomme-Phone le morceau qui va me servir à affronter le monde extérieur, quitte à arriver en retard/rater mon train/mon rendez-vous/mon bus ! Je ne peux pas sortir sans une musique de fond ! C’est totalement inconcevable !

  • Alinéa 1) L'article trois peut être soumis à la condition d'une présence extérieure familière, s'il est péremptoire de sociabiliser avec ladite compagnie, on pourra alors contourner l'article trois par un chantonnage occasionnel.
Article quatre :  Je dois headbanger sur le passage rock de Bohémian Rhapsody, même discrètement... même avec les sourcils. (Non ... non n'essayez pas...)

Article cinq : Tout morceau, même pourri, même inécoutable, même une reprise d’un groupe obscur lors d’un concert unique à Guadalajara en 1987, doit être identifié et identifiable, un morceau ne doit pas, ne peut pas rester inconnu, ceci est valable pour les Bandes-Originales de film, pour les musiques de pub, même pour le truc qu’un collègue sifflote vaguement, toute chanson, partie musicale, extrait, note de musique… TOUT ! Tout doit être étiqueté et bien rangé.

Article Six : Quel est le joueur qui joue en première base ? Je veux dire, le joueur qui joue en première base c’est qui ?... Qui joue en première base ?...

Article Sept : Je ne peux pas écouter la Septième symphonie de Beethoven quand il fait beau.

Article huit : Je ne peux pas écouter Moby. Car Moby n'existe pas. Mais... de qui parlez vous en fait ?

Article neuf : FOO FIGHTEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERS ! (sic)


Enfin bref, il y en a quelques autres mais ils sont totalement indécents... Je pourrais aussi citer certains de mes amis qui écoutent en boucle les morceaux qu'ils aiment jusqu'à pouvoir isoler chaque instrument, ceux qui voient de la couleur dans la musique, etc... etc...

Et vous ? :)




6 commentaires:

  1. Bonjour, je suis Gaëlle et je souffre de TCM...

    RépondreSupprimer
  2. *Tous en choeur* : Bonjouuuuuur Gaëëëëlle... !!!

    RépondreSupprimer
  3. Blblblblblblblb23 novembre 2011 05:09

    Moi c'est blblbllblblbbl, une fois j'avais une amie qui avait son iPod mal rangé avec des "artistes inconnus" partout et 4 fois le même groupe à cause des majuscules et des minuscules. je lui ai piqué une crise de nerfs, et je l'ai frappé contre le mur. Ça l'a bien calmé. Pauvre fille.

    RépondreSupprimer
  4. Alors... La violence n'a jamais rien résolu en musique. T'as qu'à voir Pantera...

    J'en déduis qu'elle n'a rien changé ? x)

    RépondreSupprimer
  5. On a essayé le headbanging de sourcils dans la voiture tout à l'heure sur Bohemian Raphsody qui passait justement à la radio.
    Ça marche pas bien.
    Du coup on l'a fait à l'ancienne.

    RépondreSupprimer
  6. Haha ! :D Mais est-ce que l'un ou l'autre des protagonistes ont des origines portugaises ? Parce que dans ce cas ça explique tout... :p

    RépondreSupprimer